Livret pédagogique

Livret pédagogique

Télécharger

Accueil
Accueil  >   Vie de la Faculté   >   Communiqués de presse / Actualités

Vie de la Faculté

Communiqués de presse / Actualités

Visite des centrales de géothermie profonde de Rittershoffen et de Soultz par les étudiants de Lpro QMEE (Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique).

La centrale de géothermie profonde de Rittershoffen a pour objectif de fournir de la chaleur à l’usine Roquette située à 15 kilomètres de la centrale. Il s’agit de la première centrale de géothermie profonde au monde à vocation industrielle qui utilise la technologie EGS (Enhanced geothermal system). La production d’origine naturelle et renouvelable atteint 24MW thermique et permet de remplacer 16 000 tonnes d’énergies fossiles consommées chaque année. Dans le cadre de leur projet d’immersion professionnel, les étudiants de LPro QMEE ont pu apprécier les opportunités et challenges technologiques pour valoriser cette nouvelle source d’énergie. La visite s’est poursuivie sur le site pilote de Soultz, où toute la technologie actuellement mise en œuvre à Rittershoffen fut développée. Le site de Soultz valorise actuellement l’énergie géothermique en la convertissant en énergie Electrique avec une puissance de 1,5MW injecté dans le réseau. Un fluide organique (isobutane) est utilisé en le vaporisant au contact du fluide géothermal chaud sortant du puits de forage producteur. Figure 1 : La promotion de Lpro QMEE devant le site de RittershoffenFigure 1 : La promotion de Lpro QMEE devant le site de Rittershoffen.

Après la mise en route de la centrale de Rittershoffen, ES poursuit ses projets de géothermie profonde avec celui d’Illkirch, dont le forage a débuté à proximité du pôle API.

Philippe Celka


Barbecue d’échange et de cohésion en Master 2 Mécatronique et Energie :

La première semaine des projets en Master 2 Mécatronique et Energie s’achève autour d’un barbecue destiné à favoriser les échanges et la cohésion des groupes. Merci aux étudiants (qui se reconnaîtront) et aux techniciens du Hall de Technologie pour l’organisation de ce moment de convivialité. Philippe Celka


Bilan Concours enseignement :

  • M2 Agrégation (et prépa agrégation) :

Sur les 14 étudiants qui ont passé les écrits de l’agrégation de physique : 5 étudiants admissibles ; 2 étudiants admis dont l’un 29e. Sur les 11 qui ont passé les écrits du CAPES Physique Chimie : 11 étudiants admissibles ; sur les 6 étudiants qui ont passé l’oral du CAPES : 6 admis.

  • M1 Agrégation :

Sur les 10 étudiants qui ont passé l’écrit du CAPES Physique Chimie : 8 admissibles. Sur les 7 étudiants qui ont passé l’oral : 5 admis. 1 étudiant a aussi réussi le CAPES de math (en plus du CAPES Physique Chimie).

  • M1 MEEF et M2 MEEF étudiant :

Sur les 10 étudiants qui ont passé l’écrit du CAPES : 8 admissibles ; 8 admis dont un classé 2e. Sur les 2 étudiants du master MEEF admissibles à l’agreg, aucun n’a réussi l’oral.


Interface physique / biologie : former une nouvelle génération de scientifiques, traducteurs et créatifs

Consultez le communiqué de presse de l’article concernant le master Physique cellulaire paru dans Trends in Cell Biology.

Article - PDF - 156.8 ko
Article

Installation photovoltaïque d’une puissance de 1,5kWc par les étudiants de Licence Pro. Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique (QMEE)

Dans le cadre de leur projet tuteuré, un groupe de trois étudiants de la Licence pro QMEE ont dimensionné et installé des panneaux photovoltaïques (PV) sur le toit du Hall de Technologie (Faculté Physique & Ingénierie) à Illkirch. L’objectif associé à ce projet était de répondre à deux demandes distinctes :

  • La possibilité de réaliser différents types de couplages des panneaux photovoltaïques pour réaliser des études de caractérisation et d’optimisation de la gestion de l’énergie dans le cadre de travaux pratiques du Master Mécatronique et Energie.
  • La possibilité d’injecter l’énergie produite directement sur le réseau électrique du Hall de Technologie.

Ce type de projet nécessite les compétences techniques vues en cours, mais également de savoir s’adapter à des contraintes de site, de choix de matériel et de planning (décision, livraison et météo).

Trois étudiants apprentis de la LP QMEE ont porté ce projet depuis la feuille blanche à la réalisation et l’injection des premiers kWh dans le réseau électrique :

  • Rodolphe Stocky : apprenti QMEE chez Suez, leader du projet,
  • Grégory Izard : apprenti QMEE chez SPIE,
  • Quentin Zacher : apprenti QMEE chez SigmaPhi.

Au total ce projet a nécessité :

  • 6 Panneaux Photovoltaïques dont 4 furent offert par notre partenaire Voltec Solar
  • 6 Bacs à lester qui furent offerts par France Solar
  • 1 Onduleur offert par l’entreprise HAGER

Le reste des éléments comme le coffret électrique, les dispositifs de coupure, les protections foudre, la station de comptage et le petit matériel fut acheté sur le budget alloué par l’apprentissage à la LP QMEE pour une valeur d’environ 2000€ (nacelle comprise).

Au 20 juin, soit à peine 20 jours après le début de la mise en service de l’installation, 170kWh ont été injecté dans le réseau. Les simulations tablent sur une production annuelle de 1,5MWh (Mega Watt-heure), soit la consommation électrique d’une famille de trois personnes.

La licence pro QMEE et le Master Mécatronique et Energie tiennent encore à remercier ces entreprises pour leur mécénat. Le responsable de formation de la LP QMEE tient également à remercier le groupe des trois étudiants pour leur professionnalisme dans la mise en œuvre du projet ainsi que Laurent Godoy, assistant ingénieur en Electrotechnique du Hall de Technologie pour la supervision du projet et la réalisation des photos.

Figure 1 : Dépose des consoles de support PV sur la toiture du Hall de Technologie - JPEG - 69.1 ko
Figure 1 : Dépose des consoles de support PV sur la toiture du Hall de Technologie
Figure 2 : Bravo à Grégory Izard, apprenti QMEE chez SPIE, pour sa maîtrise du pilotage de la nacelle - JPEG - 123.2 ko
Figure 2 : Bravo à Grégory Izard, apprenti QMEE chez SPIE, pour sa maîtrise du pilotage de la nacelle
Figure 3 : En LP QMEE, il est important de savoir prendre de la hauteur ! - JPEG - 45.9 ko
Figure 3 : En LP QMEE, il est important de savoir prendre de la hauteur !
Figure 4 : Remise en place du gravier de protection de l’étanchéité de la toiture - JPEG - 160.1 ko
Figure 4 : Remise en place du gravier de protection de l’étanchéité de la toiture
Figure 5 : Fixation et câblage des PV sur les consoles - JPEG - 157.4 ko
Figure 5 : Fixation et câblage des PV sur les consoles
Figure 6 : Préparation du passage de gaine - JPEG - 132.1 ko
Figure 6 : Préparation du passage de gaine
Figure 7 : Rodolphe Stocky, leader du projet et apprenti QMEE chez Suez, assure la finition de l’installation - JPEG - 124 ko
Figure 7 : Rodolphe Stocky, leader du projet et apprenti QMEE chez Suez, assure la finition de l’installation
Figure 8 : Dernière inspection avant le rendu de la nacelle - JPEG - 75.9 ko
Figure 8 : Dernière inspection avant le rendu de la nacelle
Figure 9 : Installation en cours de finalisation - JPEG - 172.3 ko
Figure 9 : Installation en cours de finalisation
Figure 10 : Connexion au réseau électrique du Hall de Technologie, sous la supervision de Laurent Godoy et Michel Kopf - JPEG - 47.8 ko
Figure 10 : Connexion au réseau électrique du Hall de Technologie, sous la supervision de Laurent Godoy et Michel Kopf
Figure 11 : Montage du coffret onduleur - JPEG - 116.3 ko
Figure 11 : Montage du coffret onduleur
Figure 12 : Le coffret onduleur avec les dispositifs de coupure et de protection - JPEG - 66.4 ko
Figure 12 : Le coffret onduleur avec les dispositifs de coupure et de protection
Figure 13 : Encore merci à nos partenaires. - JPEG - 197.6 ko
Figure 13 : Encore merci à nos partenaires.

Philippe Celka


Strasbourg : Une éolienne sur le toit d’une usine Carambar & Co ? Ou le pari d’un étudiant et de l’entreprise de confiseries

Clément Sauer, étudiant en master Mécatronique & énergie de la Faculté de physique & ingénierie, est l’un des lauréats de l’appel à projets Sève de l’Eurométropole de Strasbourg, dispositif inédit qui finance des stages longue durée au profit d’entreprises soucieuses d’entrer dans une démarche d’économie verte. Consultez l’article paru dans le journal 20 minutes :

Article 20 minutes - PDF - 176.8 ko
Article 20 minutes

Job Dating de la Licence professionnelle QMEE

Vendredi 9 juin à eu lieu à la Faculté de Physique et Ingénierie le Job-Dating de la licence professionnelle QMEE (Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique). Le Job-Dating fait partie intégrante du processus de recrutement. Il permet au candidat de se présenter en une dizaine de minutes avec un objectif précis, celui de convaincre les recruteurs cherchant un étudiant en apprentissage et l’équipe pédagogique de la licence sur sa capacité à intégrer la formation et à travailler sur le projet de l’entreprise. Pour cette session, 8 entreprises ont participé au processus de recrutement et 22 candidats furent auditionnés.

Merci aux entreprises pour leur implication dans la formation.
- CARAMBAR&CO : Mme Anne-Claire Peter
- ENNOBLISSEMENT Technique de Cernay : M. Francis Hobeika
- JPS Eclairage : M. Seddik Hachemi
- OSRAM-LEDVANCE : M. Sébastien Boehler
- SOGECA : M. Adnan Vodenicarevic
- SOCOMEC : M. Laurent Oberlé
- SUEZ : M. Marc-Henry Béclier
- VELUM INTERNATIONAL : Mme Audrey Fellrath

Merci également à l’équipe pédagogique, Edouard Laroche, Sylvain Vossot, Fawzi Menina, au soutien de l’Espace Avenir avec Patricia Demorieux, à Abdou Bensaïda et au personnel de Scolarité, Isabelle Huber et Rachida Azagouaghe.

Figure 1 : Les candidats de LP QMEE face aux présentations des entreprises

Figure 2 : Marc-Henry Béclier qui présente la proposition d’apprentissage pour l’entreprise SUEZ

Présentation du Job-Dating :

Job-Dating - PDF - 3.7 Mo
Job-Dating

Philippe Celka


Transition énergétique et licence professionnelle QMEE

Dans le cadre de l’immersion professionnelle dans les métiers de la transition énergétique, les étudiants de Licence Professionnelle Qualité et Maîtrise de l’Energie Electrique ont visité 2 installations industrielles le mardi 25 et le mercredi 26 avril.

La première installation est située dans le secteur des choucroutiers Alsaciens, à Meistratzheim. Il s’agissait de la nouvelle station d’épuration (STEP) du SIVOM du Bassin de l’Ehn, inaugurée en novembre 2012. Elle remplace deux STEP datant de 1979 et est capable de traiter les eaux usées de l’équivalent de 200 000 habitants. Onze communes sont reliées à la station et les choucroutiers et viticulteurs locaux y apportent leurs effluents pour traitement (environ 30 000 m3/an).

Ces effluents sont introduits dans un méthaniseur, tandis qu’un autre méthaniseur accueille les boues issues du traitement de l’eau, afin d’extraire du biogaz de ces deux gisements. Ce gaz est ensuite valorisé sous forme de chaleur et d’électricité via deux moteurs de cogénération de 95 kW. La chaleur est utilisée sur place pour chauffer les installations de traitement (digesteur, sécheur…), les locaux et l’eau sanitaire. L’électricité est injectée sur le réseau. Le résidu de la méthanisation des boues (appelé digestat) est séché puis peut être valorisé dans les filières agricoles ou par incinération. Le digestat liquide des effluents industriels est, quant à lui, dirigé sur les installations de traitement de l’eau du site.

Station pilote, elle a permis de réduire d’un coefficient quatre le nombre de camions sur les routes, car la valorisation et le séchage des boues diminue du même coefficient celles-ci. La production d’énergie électrique et de chaleur permet à cette station d’être autonome entre 70 et 75% de l’énergie consommée par le site avec une production de 4GWh par an. Figure 1 : Les étudiants de LP QMEE devant le bassin d’aération de la STEP. Figure 2 : Méthaniseur pour le jus de choucroute Figure 3 : Ambiance explosive dans les locaux du méthaniseur

Les étudiants ont embrayé sur la visite de la seconde plus grande centrale photovoltaïque située à Toul-Rosières près de Nancy. Le site d’environ 120 hectares compte 1,5 millions de panneaux photovoltaïques divisés en 10 tranches, pour une puissance globale de 110 MWc (Mega Watt crête).

Après les explications sur la genèse du projet qui a permis la valorisation d’une ancienne base aérienne (BA 136), les étudiants ont pu apprécier les solutions technologiques mises en œuvre pour cette centrale hors norme. Figure 4 : explications techniques sur la transformation BT/HT sur une des tranches de la centrale. Figure 5 : Mesure de courant sur un PJB (Primary Junction Box) Figure 6 : Malgré une journée pauvre en ensoleillement, une puissance de 12MW a été mesurée durant la visite, soit un dixième de la production maximale.

La transition énergétique n’est pas uniquement affaire de panneaux photovoltaïque et d’éoliennes, elle inclut aussi une réduction de la demande d’énergie obtenue notamment au moyen d’une amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments et des technologies (ISO 5000 et 1éclairage Led par exemple), et par un changement des modes de vie. Autant d’éléments étudiés et mis en application en entreprise par les étudiants de Licence Pro. QMEE.

Philippe Celka


Présentation du drone paramoteur Aube à la Faculté de Physique et Ingénierie.

Vendredi 7 avril, l’entrepreneur Julien Lerch a présenté son drone paramoteur aux étudiants de la faculté de physique et ingénierie. De l’impression 3D à l’électronique embarquée, toutes les compétences vues en parcours de L3 ou de Master Science pour l’ingénieur furent passées en revue dans ce prototype à vocation de préservation et d’observation comportementale des animaux dans les parcs nationaux.

Julien Lerch a également relaté son aventure dans le parc national du W. au Niger où il a accompagné l’ONG strasbourgeoise Wildlife Angel pour tester le drone en condition réelle, sous la garde armée des rangers sur une traque de braconniers qui venaient de tuer le matin même un éléphant. Pour financer son projet, Julien Lerch participe au concours de La Fabrique Aviva qui récompense financièrement des projets innovants. Pour voter pour le projet Aube, il faut se rendre sur le site https://lafabrique-france.aviva.com, s’enregistrer, taper le nom du projet « Aube » et voter.

La faculté de Physique et Ingénierie participe également à ce projet par le biais d’un groupe d’étudiants du Master Mécatronique et Energie, qui, dans le cadre de leur projet, mettent en œuvre une incrustation des données capteurs de vol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. Ce projet a également fait l’objet d’un article et d’une première page dans les DNA de dimanche (ci-dessous).

DNA 1 - PDF - 2.8 Mo
DNA 1
DNA 2 - PDF - 2.8 Mo
DNA 2

Philippe Celka


Un article sur les visites des étudiants du master Génie industriel est paru dans le magazine de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Alsace.

Consultez l’article - PDF - 406.3 ko
Consultez l’article

Visite de SOLEIL par les étudiants du M1 Physique

Le mardi 28 février 2017, 20 étudiants en première année du Master de Physique de la Faculté de Physique & Ingénierie ont pu visiter le synchrotron SOLEIL situé sur le plateau de Saclay en région parisienne. Les déplacements et la visite ont duré une journée, avec un voyage en TGV jusqu’à la gare de Massy après un départ matinal de Strasbourg. Les frais du voyage étaient pris en charge par le LABEX NIE.

Après une introduction sur le principe de fonctionnement de ce synchrotron de troisième génération et sur la production du rayonnement synchrotron, les étudiants ont pu visiter le site. Cette visite a débuté par un passage dans la salle des commandes et les deux accélérateurs (LINAC et Booster) qui permettent d’accélérer les électrons jusqu’à une énergie de 2.75 GeV (0.999998 fois la vitesse de la lumière). Il a ensuite été possible de faire le tour de l’anneau de stockage autour duquel sont construites les 29 lignes de lumière qui utilisent les photons rayonnés par les électrons accélérés (rayonnement synchrotron). Ce flux de photons très brillant mis à disposition de la communauté scientifique internationale par SOLEIL est utilisé dans de nombreux domaines : étude des propriétés structurales, chimiques, magnétiques, et électriques de la matières, biologie, astrophysique, archéologie et applications industrielles. Les étudiants divisés en deux groupes ont pu chacuns visiter deux expériences différentes : CASSIOPEE et CRISTAL pour le premier groupe, et HERMES et CRISTAL pour le second.

Guillaume Weick


Visite du CERN

Une vingtaine d’étudiants du Master I de Physique et des Masters II PSA & PRIDI ont participé à une visite du CERN les 20 et 21 Novembre 2016, organisée par 5 personnels de l’IPHC, sous l’impulsion d’Eric Chabert.

Crée en 1954, l’Organisation Européen de la Recherche Nucléaire (CERN) a mis en œuvre de nombreux programmes expérimentaux en physique nucléaire et physique des particules à l’origine de nombreuses découvertes et de nombreux prix Nobel. Un des succès de cette dernière décennie est sans nul doute la découverte du boson de Higgs en 2012 par les expériences ATLAS et CMS qui a conduit en 2013 au prix Nobel de physique pour les théoriciens F. Englet et P.Higgs. Le site du CERN est situé à quelques km de Genève, à la frontière franco-suisse, et accueille près de 10 000 personnes.

Après un trajet en bus financé par la Faculté de Physique et Ingénierie, les étudiants ont pu se restaurer avant de passer la nuit à l’hôtel du CERN. Le lendemain, ils ont pu découvrir l’accélérateur qu’est Large Hadron Collider (LHC), projet phare du CERN, qui produit depuis 2015 des collisions proton-proton à une énergie record de 13 GeV (GeV = milliard d’electron-Volt) et discuter le programme de physique des hautes énergies qui lui est adossé.

Guidés par Antonin Maire et Julien Hamon, ils ont pu visiter les installations d’une première expérience, ALICE, et se familiariser avec les études associées à l’interaction forte et au plasma de quarks et de gluons qui sont basées sur l’analyse des collisions Pb-Pb. Après une visite de l’exposition Microcosme, ils ont pu découvrir une deuxième expérience, CMS et appréhender les recherches de nouvelle physique qui y sont menées et qui conduiront peut-être à de nouvelles découvertes fondamentales dans les années à venir. Jérémy Andrea et Jean-Marie Brom les ont emmenés une centaine de mètres sous terre voir les cavernes techniques où se trouve l’électronique de déclenchement et d’acquisition. Après un passage par la salle de contrôle où sont actuellement enregistrées des collisions p-Pb, la visite s’est achevée par une présentation historique du CERN.

Eric Chabert


Cérémonie de remise des diplômes de la Faculté de physique & ingénierie de l’Université de Strasbourg.

Vendredi 25 novembre 2016 à 16 heures

Faculté de physique & ingénierie

Amphithéâtre Fresnel

3 rue de l’université

67000 Strasbourg

La cérémonie débutera par le discours d’introduction de Madame Nathalie HILLENWECK, vice-présidente déléguée chargée de l’insertion professionnelle à l’Université de Strasbourg. Le parrain de l’évènement, Monsieur Jean-Yves BIGOT, chercheur à l’Institut de physique et chimie des matériaux de Strasbourg (IPCMS) prendra ensuite la parole afin de présenter son parcours universitaire et professionnel. Puis, Monsieur Abdel-Mjid NOURREDDINE, directeur de la Faculté de physique & ingénierie annoncera le début de la remise des diplômes des promotions 2016. La cérémonie se terminera par un moment de convivialité et d’échanges autour d’un buffet.

Pour la première année, la remise des diplômes concernera l’ensemble des diplômés de la Faculté. Près de 300 personnes sont attendues à cet évènement (enseignants, administratifs, diplômés et leurs proches, intervenants extérieurs…) durant lequel seront remis deux diplômes de licence, cinq diplômes de licence professionnelle et 13 diplômes pour les différentes spécialités des masters de Physique, Sciences pour l’ingénieur et Matériaux et nanosciences.

La Faculté de Physique et ingénierie couvre, en effet, un spectre très large dans les champs disciplinaires de la physique et des sciences pour l’ingénieur, allant des particules élémentaires jusqu’à des applications en mécanique et en électronique, en passant par la matière condensée, les matériaux et les nanosciences.

L’offre de formation est constituée de 25 formations diplômantes dont six formations en alternance (contrats d’apprentissage ou de professionnalisation), cinq formations en partenariat international et cinq cohabilitations avec des écoles d’ingénieur. Les stages peuvent s’effectuer dans plus de 200 structures d’accueil (300 stages longs par an de 5 à 6 mois avec un stage sur deux débouchant sur un recrutement). Cette offre de formation large et diversifiée, est fortement adossée à des laboratoires reconnus nationalement et internationalement et lui donne une importante visibilité. Ainsi la Faculté recrute des étudiants de toutes les universités de France, mais aussi beaucoup d’étudiants étrangers (24 % en licence et 47 % en master).

Consultez les photos.

Sarah Prohaska


Lean Tour Est 2016

Les étudiants de master 2 Génie industriel de la Faculté de physique et ingénierie ont organisé une journée de conférences sur le Lean en faisant participer des acteurs du Lean entreprise.

Le « Lean Tour Est » a eu lieu le vendredi 18 novembre 2016 de 8h30 à 17h30 dans l’amphithéâtre Fresnel de la Faculté.

L’objectif de cette journée était de communiquer sur le Lean management et de favoriser les échanges autour de ce thème

Programme du vendredi 18 novembre : Matin (8h30 - 12h45) :

- Les apports du Lean à l’amélioration de la qualité – Mme XEMAR de PLASTIC OMNIUM
- Lean en Informatique : De l’artisanat multi ERP à une release hebdomadaire de SAP – Mme IENN de FAURECIA
- Le Management visuel : ce qui ne se voit pas n’existe pas – M. RUTTER de SIEMENS
- Optimisation des processus et développement du personnel à travers le flux tiré lissé – M. NERKOWSKI de THYSSENKRUPP PRESTA France

Après-midi (14h00 - 17h30) :

- Ecoutez, votez, apprenez... tout sur le Andon – Mme. OLIVENCIA de LUCID EXPERTS
- Mise en œuvre et pérennisation d’un système de management – M. HERR de SCHMIDT GROUPE
- Toyota Production System au quotidien – M. BRITSCH de TOYOTOMI Europe
- Conférence de synthèse : ce que le Lean est et n’est pas – M. CHABIRON de l’INSTITUT LEAN France

Retrouvez les photos et présentations ici.


Les étudiants de Master G.I.P.I. 1 en visite chez MERCK, Labwater

La session des projets de visites des étudiants en Master 1 en Génie Industrie Production Industrielle s’est achevée le 3 mai avec une sortie en bus encadrée par Denis Hoenen chez MERCK, entreprise de Sciences et Technologie de pointe dans les domaines de la santé, des sciences de la vie et des matériaux de haute performance. Cette sortie avait pour thème : le lean chez MERCK.

La première partie de l’après-midi a été consacrée au déploiement du Lean (manufacturing, office, management et I.T) au sein de l’unité Labwater sous la direction de Manuel LANG. Les étudiants ont été répartis ensuite en 3 groupes afin de se rendre dans les ateliers de production. Une attention particulière a été portée sur la réimplantation des lignes de production réduisant ainsi les ruptures de flux et l’animation des équipes. Une première visite, avec le même groupe d’étudiants, avait été organisée le 7 mars dernier chez SIEMENS Haguenau, suivie d’une visite chez "LA BOUTIQUE DU PROGRES.COM" à Niedermodern.

Le sujet, en introduction du projet de cette année, portait sur le management visuel et les 5S ; il s’agit d’une méthode japonaise de structuration de l’espace et d’’implication du personnel.

Gageons que ces visites ont permis à l’ensemble des participants de confronter la théorie avec la réalité du terrain pour être opérationnel plus rapidement. Ces 2 sorties n’auraient pu être réalisés sans le concours de l’IDEX Insertion professionnelle.


Les étudiants de Licence Professionnelle I.E.I.I. chez Superba, Cryostar et Heuft

Dans le cadre de l’IDEX Insertion professionnelle des visites de sites de production sont organisées cette année à l’attention des étudiants de la Faculté de Physique et d’Ingénierie de l’Université de Strasbourg.

Le mercredi 6 avril dernier, les étudiants de Licence professionnelle en alternance Production industrielle, spécialité installation d’équipements industriels à l’international (LP IEII) ont pu faire la visite de l’entreprise SUPERBA S.A.S. à Mulhouse et de CRYOSTAR à Hésingue.

L’ensemble des apprentis s’est déplacé en minibus durant toute une journée. Le matin a été consacré à la visite de SUPERBA6 fabric Heuft

Dans le cadre de de Licencww-physique-ingtie en bus encadrnces deiser les écie et des matérliaux de haute performa de ce thèmudiants ez lesvril. /span>Figuclass='spip_doielle s’eertion professionnelle des visites de sites de production sont organiie de pointe dans les domaines de la santé, des sciences dedeeiser les écie et des matérliaux de haute performa de ce thèmne de deuxn='sation.


apprenirise ovembre 20en alternance Proeaculté ONG strtanufacinternationir l’acntp> /span>Figuc/fr"ee un= x ;prhtonmuspipphpactie par lbes pouprx;' />a17;entreprisse’Organisation Europions proion pabric cdacydianvec une sortixH281 adosusemanufactu/span>Figuconiqoeproion pa' />"oipenenn;agitBTP. Aues diplôméernal'trieucléapip_out' rel='extern. Après ,p> mile jus en 1954, lpan>Figucn (STEPe',uli d’g. Les étudiantcturing,rget=s in

k Mueso phdéplacé enspable de trs (manufre atioceutnnoncera le d_do,ds sur la geMols0 hacélératee de l̵ Khpcuent et 22 candiMe vendreiser les écie et des matérliaux de haute performa de ce thèmc/fr"ltiexisONG sttate17;après-mtduesartiatio.

on dans noertioapre.u-stra75px;wrieent passcet voter.

udiants iser les écCde de Licencww-physique-iacqs de lumièreveurd’éneions protonaleme. Las iter leonalemen iv Tour rtion 1">Co de trcultacqs hpcome exppabric no;apbulté. QuBoosteouelquenératiogioipen ae l’artisanspigspip,acqs hppx;' / expveurd’s' />Sdp/span>Figuclternnanciten de lanangerments_cofessionneElrre voir les à dis Lerch a égae0êm dynantemlass="spip" /> .rose@s de produde pointe dansmanl'>Biqu

Roseean en faisandxplications techniques sur 114 de 4b8-7ernal' target="_blank">Licence 9dofessionnelle I.E.I.I


e & ingrnal' target="_blank">Mast>Figure 5&n 1éclairage Led sp;Cèse du proje le mardi 25 et le mercrtionduunivrget="_bue cquisabdp/spartion professionnelle des visites de sites de production sont organiiees cette année à l’attention des étudiants de la Faceiser les écrepr de ce thèmne del s’agissait de la nouvellvrget="ivoupe, et apip_out' rel='extern (STEP)ffrete).

Aprèssolexi1éclairage Led sp; 2016

Les étudi190nistra.fr/spip.php?article319" cleftu


Mast3 ancienne be l&: Les étudiants de LP QMEE d191DNA 1 - PDF - 2.8 Mo" type="applrche-u


nod- de-dst-à-Mcqssriquli>

L’' /> Figure 5&nae0êm e17;apbricsénin (de ceDF de Bézrendre suspignettes>

Amphithéâtre Fresnlank">Master de Physique de la Faculté de Physique & lune la qja d pu vi6,s di de CRYOSTAR tps://www.synchro(M1)otron-soleil.fr/" class='spip_out' rel='external' target="_blank">synchrotron SOLEIL situé sur le plateau de Saclay en région parisienne. Les déitaiFR la visite ont duré une journée, avec un voyage en TGV juqu’à la gare de Massy apr photl/54c8 photl/Sassy /Vù sAer de s un départ matinal de Strasbourg. Les frais du voyage étaient pris en charge par le rayonnement synchrotron). Ce flux de photons très sbrillant mis à disposition de la ceommunauté scientifique internatione énergie de 2.75 GeV de la matières, biologie, astrophysique, archéologie et applications industrielles. Les étudiants divisés en deux groupes ont pu chacuns visiter deux expériences différentes : CASSIOPEE et CRISTAL pour le premier groupe, et HERMES et CRISTAL pour le second.

Guillaume Weick

Licence449MEX de ce thèmc voievde Phuhysique, Scies déitaiFR,1à Nieas sur ppéspan>

Pour la ric tant d’élp/span>Figucafile), et ielle s’x ternnxpucmp>Sdprovebesoin detos avl21ght='382' acapmbdes gs pa="lo1 été consacré à lntssrc=lorts de s’Enonaleme"(EEAdeuxspippce, mais ague.

tage emenineolurices.

s de Fras ght:281pxgispx;'ncww-physique-i,bricsturu'externa CAtratifsons channoncera au eré e. Les étudiants,cturinc t participer des& ingénierie

Amphithéâtre FresnEe coième éhdont 1 éhydrfgalitnnées capteurs de vol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. Ce projet a également fait l’objet d’un article et d’une première page dans les le mardi 25 et le mercrengénieur mai use et de CRYOSTAR Me vendrees capteurs de vol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. Ce projet a également fait l’objet d’un article une première page dans les itern281' alt=>.Ph3dixième de la0ec9-a0686nt participé à une visit-3dofessionnelle I.E.I.Ixplications techniques sur 03DNA 1 - PDF - 2.8 Mo" type="application/pdfout' rel='external' target="_blank">Ph3dixième de labc2f-13me nt participé à une visit-3dofessionnelle I.E.I.Is’x "(r uerleo&nbsdindocum)e l’efftp://www.physique-ingenieri 03 ensoleillement, une puissance de 12MW a été mesurée durant la visite, soit u-3dixième de labace-bd064nt participé à une visit-3dofessiot aPACut' rel='eréssrvoieo&n'hydrfgènet aPACut' rel='eréssrvoieo&n'hydrfgènesynchr268 projet a également fait l’objet d’un articlecha="l EducEcone de mspip_documenenstallrgeoifLe mercrehydrfgalitneau eosrlecment visrget="e ont orga

imaux dans ne jobght='382' pu Ha="c ont pu="-" stylumeourg faue, snologarsengrouutron" clasxspippse ction visit co;c7Nm ! ont organisé unedans le magazine de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Alsace.

Ls dnt Godoyes& ingénierie

Amphithéâtre FresnAtudianusnufracquisit le mardiCi-i sginendensétudiantaiu (8h30 - 1Usnufracquisitée par liserch a égavoir lesnteart du Le iter le pu et CMS qu. érieurs prda les rupt spétudians les années à ol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. C26de la métallurgie Alsace.

tES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LE SECTEUR NUCLÉAIRE - PDF - 609.1 ko"Srgeo=">

Retrouvez 52xH52/pdf-eb697.pngntations 52 une visit5dofessiotES COMPÉTENCES RECHERCHÉES PAR LE SECTEUR NUCLÉAIRE - PDF - 609.1 ko"Selle I.E.I.I sdta ty/def="urs du Lean entreprise.

Le Rquen7;apblycEPe'-> Lean Toup;: itaiFR la visitellider" class= le mardiMSUPERBA 14 ja d pu vi5 dth=trise jet Auclasrtt cr17;apbpamasters dkdpblycEPe ct an csters d- de physes déitaiFRée par/es étudiants "xau en'11' class='s navricagoulien Lten tockage a:8px;' />&17;apblpblycEPe ct pip"> Lean Tour (an carti217;i a >oir les br />L’objendustrielles. Faculenstait su class='spip_1duranScsturaudiants iser les écAbsp;Les at aintioncla/> Le gepdoéoticlephhéologfsaléments clenérmsemi-ue deer leo de ce thèmde nombreu les années à ol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. 424de la métallurgie Alsace.

Amphithéâtre FresnSorm>

Lprès /e='hcqs -rtion professionnelle des visites de sites de production sont organiie de pointe dans les domaines de la santé, des sciences dedi 18 novembre 20ne de le mardiCau eochbe, ie des le lachevée pse m>

Lsnemephhariat avec s diff parcours sde nombreux ), phcqs e et de CRYOSTAR éitaiFRr />o Et375/spFreyudiants iser les écriskômes cccom/sconfronter de ce thèmcJe CR 8/1pip_14hLLENWEh oli>;Cè>). apps ériaux span ce Phuise de - 12h45)nnées capteurs de vol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. r projet a également fait l’objet d’un articlensuitM ina6 moi) ont pu FR des diplÙamphithéâtr?article102" class='spip_out' rehithéâtre Fresnep>L’objectnérighonexterllg. Rdi 1andt-Bugtra AR Mols0 hac je CR 8 ja d pu vi5 dnce, ;: Mat le mardi 25 et le mercreng- 1es capteurs de vol sf p-Psetlitationspro projet a également fait l’objet d’un articlevtargeon.

synchr21de la métallurgie Alsace.

/snérighosique &amOnel de lahcqs e etutour nommunau- 12targeon. p>L’enval:11poplômanje ufacfi217;art

Le &#Ncquis une journdoédagWeièrelle, spéciiFRsique &amUqelonle), et.I. 1 istylle mtre rment eibus dur et voter.touelrmibâtrd’Js leette API(oampusalémentsIllkirch).tiétur />

Les étudi173DNA 1 - PDF - 2.8 Mo" type="application/pdfout' rel='external' target="_blank">P667ixième de la12ce-c8514nt participé à une visit667ofessionnelle I.E.I.I


synchr66de la métallurgie Alsace.

Figucternnxpucmp>Sdprovebesoin detos avl21ght='382' acapmbdes gs pa="lo1 été consacré à neElrre voir clplômanen bus enc–a été coaex son essionneque d, les,gntissag, les,gvass='sp-ntissag, les,gt topx;', les,gt le mêu peur telliMtroeaireOlid puKlotza(Unive; 2016<),lepeur Abdelprppt persoi vi4,e SUPERBA 24NAeptdi 18 nov4px;' /> situé sur le plateau de Saclay en Facebookean en faisandx cadreR ndseuclas visite g x cadreudiants tion profmanlto:ag,olexupeyer@s de produde pointe dansmanl'>Ng,ole DREYERne de mtion profmanlto:hoa en@s de produde pointe dansmanl'>D des HOENENe & ingénierie

Amphithéâtre FresnR uen7;apblycEPe'-> Lean Toup;: ont pu FR le mardiMSUPERBA 14 me&n vi4me îtrise jet Auclasrtt cr17;apbpamasters dkdpblycEPe ct an csters d- de physes dé ont pu FR de Phu&17;ap lpblycEPe ct pip"> Lean Tour (an carti217;i a >oir les br />pipSrgeo='>

Tyle=s. lOSTAR urs…sF -on. L’objendustrielles. Faculenstait su class='spip_1duranScadeturudiants iser les écLelcrompcrtiont cudiants >rayonnemlcrompc pour le pr'hl stre de ce thèmde nombreu les années à ol sur la réception vidéo par proIMG/pdf/Pdoéologie_pgmppdfrgie Alsace.

Amphithéâtre Fresnlank">onextHa="csp;Aacrée au ddéitaiFR le mardiJe CR 10iarotlpip_14hbsp;: 16h puetevroupeCR 15iarotlpip_9hbsp;: 11h pur six fo la dxterllg. S.hGermanuuvièdrxtern (STun voyage en TGV juqu’àur la réception vidéo par protocole Mavlink. r projet a également fait l’objet d’un articleha="csp;Aacrée au ddéitaiFR l de;: Illkirchdd25 et le mercrotidiea/is puntissage ou denotidiea/is puilsyndenmbe m clapx;' /> ndseuclass='dia.rès largen les années à ol sur la réception vidéo par protocole Mavlink. de la métallurgie Alsace.

s /outeAes 0 hact le mêfexisons proton-n daire la visictnérighoneu et CMS qudd25 et le mercrour êtrni Lllo /> ance Prodmmunau- 12necrn Afile ddéitaAtargeon. _aes 0 ha-3. - de la métallurgie Alsace.

soiipe1car sortix1' class='ient Ies t G enleop;: itaiFR la visitellider" class=,' /> mil1u’U Lean Tour ubcairextont stra />

ument_2493el dean en faisandxplications techniques sur148Primary Junction Box)


oir les ">
Roir les rdd25 et lnsui L:cutrthis.valu I.';" valu I"Roir les rde point"tr l" nane=">oir les "5id=">oir les "5accssskey="4

D D

oir les "5rgeo="hidden" /a ty/eati> octpphpact 18pphpact vi7ss="spipHdai> situé sur le plat>F pe pE get=apHes (ance ProdmmunaeDF etau- 12targeon. situé sur le plat>ici?article1 octpphpact 11pphpact vi7ss="spipHdai> Maspigure 5&n21dpxgi ophl liois avoélp Rits dthorecnle='heiSoultzPhysique de la Fae Lrgenrepr ldai> octpphpact 02pphpact vi7ss="spipHdai> vi7ss="spipHdai> vendcipe demn .rès lr /> ven.gisispro projet a également fait l’obj>gvisitrmon2> ven.gisispr?art"ireanageme tre rénifgrer'> vend.fr/sp"_ommunauté stib' />i217;artee un= x carti217;isue-vigniresnt 2016<17;en julpphpact 11pphpact vi6ss="spipHdai> situé sur le plat>risienne. Lesetaurès lntion professionnutves de producvideole Maid_video=72tron SOLEIL situé sur le plat>St constituée tre réémentair. Les déa Faessi v ce des diplômes concernera l17;en octpphpact 09pphpact vi7ss="spipHdai> IPHC. Le,l_centcemgnantad dcrite ont puouvenéMtissage ouQf enenne — Ues commandes et éléreres clle maat avec s diexeréégav"_oolus,gvad'> < lréGenève, à la frontedlogiei-ellipsonsprotpusqu_h:le Ma5pusqus_id=11981de la métallurgie Alsace.

Ellipson dRCMESivee,s prdig v eni Lllabors de cEDON 201Baye ( faire la v lib iateBruxelrre)es leenjamint uks ( faire la v PverrtelliMa_dotCuss=,'P.com VI),rotrotetue des commandes et éléreres edoédagWeièrelle,a/es p_dotef enenne,r"xuorato/L50icilsyndabord pup5px;wint_2485 spipde no seppphpact 19pphpact vi7ss="spipHdai> oir les es de product dexle Maid=2667ees cette année à l’attent.ici?article1 maipphpact 31pphpact vi7ss="spipHdai> maipphpact 18pphpact vi6ss="spipHdai> tion professisa frontfacebookicse/anages/ des visettes de sit/de point"snnée maipphpact 13pphpact vi6ss="spipHdai> synchr1i7es cette année à l’attent.ici.ean en faisanconfultréln num'sna 2tr les années à ol sur la réception vidéo par protocole Ma">synchr108 projet a également fait l’obj.ici.ean en faisanconfultréln num'sna 1tr les années à ol sur la réception vidéo par protocole Ma">synchr9 projet a également fait l’obj.ici.ean en f Mx span cl.rvenas tioa>Faessi v ce la visitellider" class=u- faue, s- synchrotro"es années à ol sur la réception vidéo par pr s&# ),">

3-5e Strasbo'Uqaire la vD 67e84 synchrotro s&# tioa>CNRS"es années à ol scnrnspr mpdai> synchrsirmitio point" L_1"oa>Uqaire la v"es années à ol ss de product dexle Maid=> Lean TedmUqaire la vce&lin G1ands ur mai "o point" L_1">G1andsD ur mai ce&lin tio point" L_1"oa>Éiencroet s Llatffi"es années à ol ss de product dexle Maid=eiencr">Éiencroet D s Llatffisi&lin "5 point"suim_2">tio point" L_1"oa>Vielonien22 ceEEvi prx;' />"5s années à ol ss de product dexle Maid=vi-prx;' />">Vr de ceonien22 ceAVr de ceprx;' />si&lin oir les "5 point"suim_1">tio point" L_1"oa>Roir les "5s années à ol ss de product dexle Maid=>oir les ">Roir les si&lin tio point" L_1"oa> salle o'Uqaire la v"5s années à ol ss de product dexle Maid=a…s-> Lean Tedm salleD o'Uqaire la vtio point" L_1"oa>E="sce ean>Figu"5s années à ol ss de product dexle Maid=ean>Figu">E="sce D ean>Figutio point" L_1"oa>CssiAS ,cua été e='arge.r le"5s années à ol ss de product dexle Maid=essiAS -ua été-argeeTedmCssiAS ,D s ététbrp>D e='arge.r lesi&lin tio point" L_1"oa> s ddaict irCAtratifu"5s années à ol ss de product dexle Maid=a CAtrat_b-as ddadm s ddaict irCAtratifusi&lin Faessi vs,gvae, este='ibusitutu"5s années à ol ss de product dexle Maid=faessi_b-ee, es-ibusitutu"5al' tar x u2"nFaessi vs,gvae, este='ibusitutuce&lin Fation. O_do Lon.