Livret pédagogique

Livret pédagogique

Télécharger

Accueil
Accueil  >   Newsletter de la Faculté   >   Numéro 5 - Mai 2019   >   Vie étudiante   >   Du côté de l’ARIANE

Du côté de l’ARIANE

Sébastien LOVERGNE a intégré l’amicale des étudiants de physique et ingénierie, l’ARIANE, dès sa première année de licence. Lorsqu’il était étudiant en L2 Physique, il était secrétaire général et depuis le mois d’octobre 2018, il est l’actuel Président de l’association. Actuellement en L3 Sciences pour l’ingénieur parcours mécanique et génie industriel (MGI), il souhaiterait s’orienter l’année prochaine vers le master Génie industriel parcours production industrielle.

Quels sont vos projets pour votre mandat ?

En début de mandat je me suis concentré sur l’amélioration des procédures internes. En effet, beaucoup de projets concernent le fonctionnement interne en ce début de mandat. Différentes questions se posent comme, par exemple, de savoir comment résoudre les problème d’archivage et trouver des solutions techniques à la dématérialisation des documents.

J’aimerais également développer l’insertion professionnelle en partenariat avec d’autres acteurs tels que les ALUMNI, PEPITE, Nos quartiers ont du talent (NQT) et d’autres associations. Cela pourrait, entre autre, prendre la forme de conférences métiers ou d’ateliers orientés vers les compétences professionnelles.

Concernant le développement durable, des actions ont également été entreprises. La K-fet est un lieu étudiant et social qui fonctionne sur le principe de solidarité.

Un audit a été mené et la question de savoir comment réduire l’impact environnemental a été soulevée. Les membres de l’Ariane ont essayé de mesurer l’impact de tous les éléments de la K-fet et se sont inspirés du label « restaurant responsable ».

A la fin de cet audit nous avons défini quatre axes de développement :

  • le tri et la valorisation des déchets ;
  • la réduction des déchets ;
  • se fournir localement ;
  • proposer une alimentation saine.

Dans cette optique, des eco-cups ont été proposées à la place des gobelets jetables. Il y en a actuellement 400 qui sont en circulation et cela nous permet d’économiser entre 25000 et 3000 gobelets jetables par an. De plus les gobelets représentaient une grosse dépense et les supprimer permet de stabiliser les prix, sans ça nous aurions dû augmenter le prix du café.

Des touillettes en bois sont désormais fournies ainsi que des sucriers et des poubelles de tri. Des actions ont aussi été menées pour utiliser des produits ménagers moins polluants.

Il est également prévu d’utiliser du café torréfié localement et issu du commerce équitable, de proposer des fruits, des sandwichs et viennoiseries locaux ainsi que des recettes hebdomadaires.

Enfin, l’ARIANE aimerait ajouter un peu de culture dans la K-fet. Une borne d’arcades, développée lors d’un projet étudiant, et une bibliothèque participative avec des revues scientifiques ont déjà été installées.

On a aussi créé une page Instagram pour développer nos canaux de communication : https://www.instagram.com/asso.ariane

A titre personnel, que vous apporte cette responsabilité ?

L’amicale compte une quarantaine de bénévoles actifs ce qui représente beaucoup de monde à gérer. Il y a de nombreux pôles avec un VP et un suivi pour chaque pôle d’activité. Exemple : pôles relations internationales, tutorat, culture, communication…

J’ai beaucoup appris notamment en termes de comportement et de travail. Cela ouvre des portes. Je suis devenu formateur AFGES/AFNEUS et j’ai eu des expériences diversifiées avec des projets dans des domaines variés. L’associatif, c’est l’école de la vie.

Cela apporte beaucoup de connaissance sur soi-même mais il ne faut pas oublier que l’on est étudiant avant d’être associatif.

Interview réalisée par Edouard Laroche et Sarah Prohaska.